Avoir un bébé/enfant et être zéro déchet, c’est plus facile que ce que l’on pense !

Posted: juin 21, 2019

 

 

L’écologie et le dépassement de la surconsommation constituent les grands enjeux de notre époque face à une planète polluée et à des habitudes de vie pas toujours très logiques. Et si cela semble plutôt faisable pour soi ou pour un couple, la tâche semble moins évidente pour les familles qui concentrent davantage de besoins et une logistique beaucoup plus organisée. Néanmoins, une fois les bons réflexes acquis, il n’est pas si difficile d’adopter (ou de conserver) le mode de vie « zéro déchet » avec des enfants.

 

I/ Le marché de l’occasion : un choix varié pour des prix minis

 

 

Si un enfant grandit vite et implique des achats de vêtements et de chaussures beaucoup plus réguliers que pour les parents, ce n’est pas une raison pour lui procurer des affaires neuves. Le marché de l’occasion s’est élargi ces dernières années, sur le net notamment, et on trouve pléthore de sites spécialisés qui regorgent de pièces sympas pour les kids. Outre Vinted qui est déjà connu de tous, on trouve des sites spécialisés comme By Bambou, Le Kids Market, Il était plusieurs fois, ou encore Les Petits Phoenix… Vous pouvez également faire des affaires sur les brocantes, les foires à tout, et auprès de vos amis, voisins, collègues et parents qui ont très certainement des tonnes d’affaires à revendre, à donner ou même à prêter. C’est une démarche, économique, écologique, et plutôt logique, pour des enfants qui ne gardent pas leurs vêtements très longtemps, et n’ont donc pas le temps de les user.

Vous pouvez également vous procurer du matériel de puériculture comme des poussettes, des bandeaux, mais aussi des jouets sur Leboncoin ou encore aux Emmaüs.

 

II/ Les produits lavables : optez pour le naturel anti-gaspillage

 

 

Lorsque l’on est parent, la plus grosse proportion de déchets provient sans doute des couches, lingettes et autres cotons utilisés à longueur de journée et que nous jetons tour à tour à la poubelle. Bonne nouvelle : il existe dorénavant des marques biologiques de fournitures lavables qui permettent de ne produire (presque) aucun déchet de ce côté-là.

Bon point : leur composition est propre et honnête, et leurs designs sont adorables. Vous trouverez des couches lavables chez Lillydoo ou Hamac notamment, des cotons lavables chez Nature & Découvertes ou encore sur Etsy, et des lingettes chez Popolini ou Lulu Nature. Les sites Greenweez ou Bébé au Naturel regorgent de produits écolo et durables.

Point pratique et économique: si vous redoutez de laver les couches de bébé, sachez qu’après une petite période d’adaptation, vous trouverez cela naturel, et surtout, très économique ! L’utilisation de couches vous fera gagner environ 500€ de la naissance à la propreté de votre enfant, et 1000€ comparativement aux couches jetables dites écologiques.

L’info qui motive : une couche met 400 à 500 ans à se désintégrer. On estime qu’un enfant utilise en moyenne 6500 couches dans sa jeunesse = 4,5 arbres, 25 kg de plastique, 67 kg de pétrole.

 

III/ Petits plats mitonnés maison : une cuisine saine et économique

 

 

Afin d’éviter l’utilisation abusive de plastiques et autres emballages, optez pour des petits pots et des petits plats maison. Il n’y a rien de sorcier à cuisiner pour un bébé : purée de légumes, quelques féculents broyés et un peu de viande pour les plus dentus auront raison de n’importe quelle grande marque de préparation pour bébé. En vous organisant bien, vous n’aurez presque pas à différencier les repas de bébé des vôtres. Vous cuisinez des épinards ? Incorporez-les dans le repas de bébé. Des carottes ? Écrasez-les et donnez-les lui. Même principe pour les plus grands : privilégiez les produits frais maraîchers comme les légumes et le poisson aux nuggets et autres cordons-bleus industriels, et son corps vous remerciera.

Pour les plus frileux, Les Bocaux de Mamie livre des petits pots frais et bio dans toute la France, et consigne ses bocaux, que vous restituez à chaque nouvelle livraison. Une chouette alternative pour ceux qui n’aiment pas la cuisine, ou qui n’ont pas le temps.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Comments (0)